Blondino : découverte du jour

Blondino. C’est au détour de la dernière playlist de découvertes des Inrocks Lab que je découvre le duo français composé de Thiphaine Lozupone et Jean-Christope Ortega. Blondino donc. Un premier EP éponyme de 3 titres. Culotté et lumineux. De quoi prédire de grandes et belles choses à venir.

La voix est timide, le propos assuré. Pop made in France lumineuse. Au détour des intonations, on rencontre Alain Bashung, Vanessa Paradis. On pense aussi à Robi, à Dominique A. Imposante chanson française, dans toute sa splendeur. Débordant de mélancolie frissonnante, l’EP impressionne et intrigue. L’obsession n’est pas loin. Blondino s’inspire des histoires qui marquent. Pour le choix du nom déjà, puisque l’idée du nom est venu après la lecture du livre de Sture Dahlström, Le Grand Blondino. L’histoire d’une lutte de l’imagination contre la routine. Belles promesses. Pour la chanson Oslo aussi, inspirée par le film Oslo 31 août réalisé par Joachim Trier et qui raconte l’errance d’un toxicomane. Mon amie, aborde la ville, inspirante et étouffante. Chaque chanson est « une sorte d’instant photographique, comme si on fixait avec une chanson, un sentiment éprouvé, un échange, une histoire ou un personnage (fictif ou réel) qui nous touche ».

Quelque chose se passe. Incontestablement. Délectons-nous de Blondino, et espérons une suite prochaine tout aussi merveilleuse.

Le premier EP de Blondino, est en écoute intégrale ci-dessous via Bandcamp. A découvrir, également, le clip de la chanson Mon amie, réalisé par Johan Glorennec.

blondino-ep

par Yoann le