Crystal Castles, nouvel album. Chronique et écoute intégrale.

Crystal Castles revient le 24 mai prochain avec leur second opus, et a la lourde tâche de faire au moins aussi bien qu’un premier album qui a enflammé les dancefloors pendant près de deux ans. Et après l’avoir écouté attentivement, je peux l’affirmer : le retour de Crystal Castles sera fracassant.

Le premier titre de l’album qui s’est retrouvé sur la toile était Celestica, un morceau décevant par rapport au reste de l’album. Mais un morceau qui a le mérite de dire quelque chose de fort, quelques jours avant la sortie du LP : Crystal Castles n’en fera qu’à sa tête tout en restant fidèles à eux-même.

Tout cela se confirme en écoutant le disque. Ils évoluent vers une production plus maitrisée, allant de la douceur la plus pure à la saturation extrême. Le résultat est surprenant et d’une grande profondeur. On se retrouve alors face à des morceaux plus pop que jamais, à l’image d’Empathy, Not In Love ou Violent Dreams, titres phares de l’opus, mais également face au brutal Doe Deer, certainement la chanson la plus violente jamais écrite par le groupe. Baptism, quant à lui, sonne dès la première écoute comme un véritable hymne électro, proche du style habituel du duo de Toronto : 8bits et hurlements.

Les Crystal Castles reviennent donc avec un véritable bel album cohérent qui se révèle même être meilleur que celui qui les a propulsé parmi les meilleurs groupes du moment de la scène électro mondiale. On se dit que la marge de progression des deux bidouilleurs frapadingues est encore énorme. L’heure de la confirmation a sonné.

LE NOUVEL ALBUM DE CRYSTAL CASTLES EN ECOUTE INTEGRALE.

Musique gratuite
par Yoann le