Daniel Johnston – Space Ducks

Daniel Johnston Space DucksPremière bande dessinée du fantasque Daniel Johnston, Space Ducks se double d’une magnifique et envoutante bande son.

Space ducks, c’est une histoire de canards. Une bande dessinée d’une centaine de pages nourries de croquis que l’on croirait sorties tout droit de l’imagination débordante d’un gamin de 12 ans. Des dessins qui racontent la course à l’espace effrénée d’une bande de volatiles cosmonautes. La musique dans tout ça ? Elle vient après, dans la bande son qui accompagne le livre. Quatorze chansons du même acabit que les dessins maladroits du bouquin, signées là encore de la plume du génialement dérangé Daniel Johnston.

A 52 ans, l’Américain est un peu à la musique ce que Dominique Farrugia est au cinéma dans La Cité de la peur. Maniaco-dépressif, il a oublié de grandir. Il est le prisonnier de son adolescence, enfermé dans un cocon dont ses chansons et ses dessins s’érigent en vitrine. Shooté au coca-cola (light, diabète oblige), sur Space Ducks, Johnston chante les canards. Tout un concept ! Pourtant, derrière l’excentricité des paroles se cache une profonde sensibilité. Une humanité saisissante qui laisse percevoir toute la fragilité de l’artiste.

Qu’on le dise, l’Américain chante faux. Certes ! Mais il chante bien. Ou plutôt, il chante vrai. Dans le micro, son timbre frêle et chétif fait sens. Parfois, on croirait entendre Dylan. Ou les Beatles dont Johnston est un inconditionnel. L’artiste n’en reste pas moins dérangé et ses chansons particulières. Gêné (au début) par les déficiences mentales du personnage, on reste conquit par son œuvre. Séduit, aussi, par la kyrielle d’invités qui interprète la moitié des titres de l’album. Unknown Mortal Orchestra, Lavender Diamond, Deer Tick etc. Un bien joli programme qui donne à l’album toute sa saveur. Dans Man on the moon notamment, Jake Bugg incarne avec éloquence l’esprit Johnston propulsant le titre à des années lumières au delà de la lune.

Mélodiquement impeccable, humainement saisissant, Space Ducks est une belle réussite. Vraiment !

Daniel Johnston – Space Ducks : 4/5

Daniel Johnston – Space Ducks : en écoute intégrale via StreamR

par Yoann le