Festival des Inrocks Black XS : le j’aime/j’aime pas

Voilà. Le festival des inrocks Black XS 2010 s’est terminé lundi soir, avec un concert totalement incroyable de LCD Soundsystem au Zenith de Paris. Compte rendu en forme de « j’aime/j’aime pas » des trois dernières soirées de l’événement organisé par le magazine musical.

J’AIME

La Patère Rose : une belle énergie scénique pour la chanteuse québécoise et ses musiciens (Misteur Valaire) qui confirment que le groupe n’a pas à être comparé à Coeur de Pirate. Un grain de folie en plus, un pyjama, du scratch, un piano et un accordéon suffiront à nous faire passer un bon moment.

Warpaint : Une scène vraiment pas facile pour les quatre jolies filles de Warpaint, face à un public qui semblait les connaitre sans vraiment être encore convaincu. Avec leurs chansons pas toujours faciles mais aussi une prestation d’une précision impressionnante, le pari est réussi pour Warpaint. La salle a apprécié. Moi aussi.

Local Natives : Le groupe originaire de Los Angeles a littéralement enflammé la salle de la Cigale samedi soir. Local Natives peut s’appuyer sur un des meilleurs albums de l’année mais aussi sur une prestation live explosive et magique, qui peut faire penser parfois à Arcade Fire. Quand à la fin d’un concert, chaque visage est illuminé d’un sourire, alors oui, on peut confirmer : Local Natives sur scène, c’est tout simplement grand.

Cascadeur : Un grand concert d’une très grande voix. Chaque note, chaque seconde est magnifique avec Cascadeur. Un grand moment de grâce.

Kele : Le chanteur de Bloc Party, en solo, a impressionné beaucoup de monde. Une énergie et une prestance incroyable.

Katerine : Le plus grand fou de la chanson française est arrivé sur scène avec un ballon de basket à la main. Absurde, déroutant, décalé, Katerine fait le show et fascine.

The Bewitched Hands : il est loin le temps de la découverte du groupe à la Flèche d’or. Le groupe a depuis tracé la route, et admirablement même avec un des meilleurs albums rock du moment. Face à 5000 personnes au Zenith, le groupe de Reims n’a pas tremblé et a insufflé un véritable vent de bonheur dans la salle.

LCD Soundsystem : Aucune surprise. Comme à Rock en Seine, le groupe a été grandiose. Il n’y a rien à faire, James Murphy et ses musiciens sont d’une puissance irrésistible.

J’AIME PAS

The Coral : Difficile de passer après Local Natives. Un concert sans saveur, qui n’aura satisfait que les fans du groupe. Tous les autres se seront vite donnés rendez-vous au bar, pour ne pas céder à l’ennui.

Monarchy : Tout simplement ridicule, presque un supplice. Le chanteur n’était pas en playback? « Une faute de goût » aurais-je entendu dans la fosse.

Is Tropical : Un massacre. Un son désagréable, un chanteur qui hurle à la mort sans tenir une seule note.

Jamaica : seulement 2 bonnes chansons pour finir le concert. Le reste n’a pas grand intérêt. Je pensais assister à un concert d’un futur grand groupe français, peut-être à cause du soutien sans faille de Justice. J’ai assisté à un live d’un groupe pour adolescent prépubère qui n’a pas grand chose à offrir.

[nggallery id=7]

par Yoann le