Iñigo Montoya se paie une nuit blanche explosive

J’avoue : j’étais jusqu’à présent passé un peu à côté des quatre gars de Iñigo Montoya, nom emprunté au film Princess Bride de Rob Reiner (Iñigo Montoya est un personnage joué par Mandy Patinkin, bien connu pour être le Saul de Homeland, obsédé par l’idée de venger un jour son père : « Hello, my name is Inigo Montoya. You killed my father, prepare to die. »)

La vengeance. Cet acte bestial et sauvage, fruit d’une frustration trop incontrôlable, définit parfaitement l’expérience que propose ce jeune groupe français qui ose les sentiments bruts qui nous traversent parfois quand ça ne va pas. Avec Nuit Blanche, fabuleux dernier clip de Iñigo Montoya, on est servi puissance mille : les paroles réveillent les ulcères, chopent à la gorge, sur une musique explosive et tendue. Et comme souvent avec les très bonnes chansons, la vidéo qui l’accompagne est également une merveille : ZEUGL en est l’auteur, et nous transporte dans les rues malfamées le soir, quand les enseignes nous éblouissent et nous fascinent.

par Yoann le