10songs by… Karkwa [épisode #28]

m83

Chronique : Karkwa – Les chemins de verre

Commençons par le début. Karkwa, c’est d’abord un souvenir puissant. Celui d’un concert, auquel j’ai assisté presque par hasard l’année dernière au Divan du Monde à Paris. Un show intime, drôle et émouvant à la fois, porté par des chansons totalement irrésistibles. Karkwa est un groupe qui affectionne la scène, ça se ressent. Confirmation avec la première partie maitrisée d’Arcade Fire au Zénith de Paris en juin, terminée sous un déluge d’applaudissements.

Le 17 octobre dernier, le groupe canadien sortait en France l’album Les chemins de Verre, composé de 12 de ces fameux titres qui transportent la chanson française vers d’autres cieux. Elu meilleur album canadien de l’année 2010 (Prix Polaris), ce déchirant « Chemins de verre » – en partie enregistré à Paris – brille de mille feux avec des textes forts et des mélodies à tomber à la renverse.

Intense (Dors dans mon sang), désabusé et hurlant (28 jours), cafardeux (Marie tu pleures), le disque regorge de merveilles pop/rock bourrées de poésie et d’influences de bon goût : Radiohead, Arcade Fire
Il y a des sentiers qu’il faut savoir arpenter dans une vie. Les chemins de verre de Karkwa appartiennent à ceux-là.

par Yoann le