10songs by… M83 [épisode #27]

m83

J’ai 20 ans. Et j’aime comme je n’ai jamais aimé.

M83 et moi, c’est une affaire qui roule depuis un moment. Subjugué à l’écoute d’un premier album éponyme sorti en 2001, fasciné par Dead Cities, Red Seas & Lost Ghosts en 2003, chamboulé par Before The Dawn Heals Us en 2005, bercé par l’expérimental Digital Shades Vol.1 (avec notamment le titre By The Kiss, incroyable) en 2007 et conquis par Saturdays = Youths en 2008, voilà maintenant 10 ans que les disques de M83 m’accompagnent sans relâche.

Si le succès n’est pas encore franchement au rendez-vous dans notre cher pays, M83 jouit d’une belle popularité aux États-Unis depuis quelques années grâce notamment au soutien sans faille du webzine Pitchfork. Pas étonnant alors de le voir maintenant tenter sans complexe avec Hurry up, We’re Dreaming le pari du double album, chose que peu d’artistes peuvent aujourd’hui se permettre à l’heure de la « crise du disque ». Un double album, donc, annoncé rapidement comme épique par le musicien, qui sortira le 18 octobre, et qui se présente à mes yeux comme sa meilleure oeuvre d’une discographie pourtant déjà brillante.

Hurry up, We’re Dreaming resplendit dès sa première écoute avec 22 chansons d’une puissance inouïe qui possèdent à la fois la perfection pop de Saturday = Youths et la mélancolie parfois violente véhiculée dans les premiers travaux de M83. Wait. Splendor. My Tears Are Becoming a Sea. Echoes of Mine. Intro… 22 chansons époustouflantes dans deux disques construits pour bouleverser en faisant appel aux réminiscences du passé : le bonheur démesuré de l’enfance, la folie inconsciente de l’adolescence, l’euphorie des première fois, la magie d’une rencontre, la fin des choses mais aussi les souvenirs marquants d’une vie évaporée… Tout ou presque y passe.

Voici sans aucun doute le plus bel album de cette fin d’année 2011, peut-être même de l’année entière, qui entrera dans votre vie de manière fracassante et nous vous quittera plus.

par Yoann le