Rock en Seine, le compte rendu

Arcade Fire. Massive Attack. LCD Soundsystem. Beirut. C’était le week-end dernier à Saint-Cloud avec 105 000 personnes au rendez-vous. Le Festival Rock en Seine a proposé son lot de belles surprises, de déceptions aussi, mais a tenu toutes ces promesses. Retour sur trois jours intenses qui se sont clôturés avec un concert apocalyptique, mais tout à fait exquis, d’Arcade Fire.

Les +

Le meilleur concert : Sans aucun doute celui d’Arcade Fire. Un concert pourtant interrompu rapidement à cause d’une pluie diluvienne. Mais vivre un ultime rappel avec la merveilleuse chanson Wake Up, et 40 000 personnes trempées comme sous une douche qui hurlent de bonheur, restera graver longtemps dans les mémoires. Un vrai beau souvenir de festival.

L’ambiance de feu de Dieu : LCD Soundsytem. Le groupe de James Murphy est d’une puissance terrifiante sur scène. Impossible de résister au mélange rock/disco imparable de LCD Soundsystem. 1h totalement démente.

Le super concert dont tout le monde est passé à côté : Jonsi. Difficile pour le chanteur de Sigur Ros d’imposer ses mélodies fascinantes au public de Rock en Seine. Le concert acoustique (puisque le matériel « électro » de l’islandais est resté bloqué au Portugal) et fragile de Jonsi était pourtant un des plus réussis du festival.

Le concert qui dresse les poils sur les bras : Sans aucun doute, Beirut. Impossible de ne pas fondre de bonheur avec Beirut sur une scène. Avec un Zach Condon en pleine forme, la troupe a emballé un public vite conquis.

La belle confirmation : Après avoir joué au Festival Pantiero à Cannes, le groupe niçois Quadricolor se produisait samedi sur la scène de Rock En Seine. Une prestation bien plus réussie à Paris qu’à Cannes, qui a permis de découvrir une belle énergie chez un groupe qui doit encore mûrir mais qui possède déjà un vrai sens mélodique.

Et aussi :
Deadmau5,
2 many DJ’s,
Eels,
Two Door Cinema Club.

Les –

La grosse déception : Massive Attack. Un concert ennuyeux à mourir, qui ne décolle jamais, et avec des messages sur écran géant à faire rêver Saez. Ce concert était très attendu, à tort.

Et aussi :
Queens of the stone age,
The Ting Tings.

Je les ai raté mais il paraît que c’était très bien : Kele, Foals, The Black Angels, Crystal Castles.
Je les ai raté, mais il paraît que je n’ai rien à regretter : Skunk Anansie, The Kooks, Stereophonics, Roxy Music, Paolo Nutini

par Yoann le