10songs by… Sayem [épisode #30]

Photo Illustration © Adeline Mai

sayem

Chronique : Sayem – A City Gone Mad W/ Fever

A City Gone Mad W/ Fever (deezer). Sayem. Un concept. Celui de mêler musique et dessin. De raconter une histoire avec une bande originale d’un film imaginaire. Le producteur français a su s’entourer. Flairs coréalise l’album. Le Prince Miiaou prête sa jolie voix sur la chanson 436 seconds Of Happiness. Et Artus De Lavilléon s’occupe du dessin, signant l’artwork et la BD originale de l’album. Sayem invente un univers complet et intense. Mais tout çela devient vraiment fort à l’écoute du disque, débordant d’une ribambelle de chansons merveilleuses à l’image du premier single Scenario qui donnait déjà le ton il y a quelques mois.

Les chansons donc. Comme dans toute bonne BO qui se respecte, même imaginaire, elles nous dirigent, nous guident vers différents états d’âme d’un super héros looser. De la joie totalement euphorique à la profonde déprime, il n’y a qu’un pas. Tout comme Scenario, 436 Seconds Of Happiness sonne comme un véritable thème de BO de film. L’émotion est là, et si les voix sont souvent redoutables, les instrumentaux Chasing After The Queen et A City Game rappellent que nous avons à faire avant tout à de très belles compositions et que ça fonctionne. C’est bien de cela qu’il s’agit. A City Gone Mad W/ Fever fonctionne. Comme avec un bon film, la magie opère. On ne demande pas plus.

par Yoann le